Vous pouvez vous inscrire à notre Lettre d'Information
* indique un champ requis

Dernières infos

(cliquer sur les sujets ci-dessous)


=> Ligne nouvelle PACA

 

Comment nous joindre ?

Comment adhérer à l'association?

En téléchargeant le formulaire figurant en bas de la page d'accueil ICI

Bienvenue sur le site des Amis du Beausset Rassemblé

Vous trouverez à gauche de l'écran sous "Dernières infos", les liens vers les sujets les plus récents traités par nos élus.

Vos autres recherches peuvent s'effectuer à partir du menu principal ci-dessus.


Le coup de gueule du Maire ou un terrible aveu de faiblesse…

 

Pour une fois l’édito du Beausset-Mag, le magazine du Maire et de sa majorité municipale a du contenu et ne s’occupe pas seulement du soleil radieux et du chant des cigales.

Nous sommes à l’été 2016 et au n°7 de la revue. M. Ferrero est maire depuis maintenant plus de 2 ans (en fait 27 mois).

Et c’est maintenant qu’avec son équipe, il s’aperçoit que notre patrimoine est en péril ! Il ne pouvait raisonnablement l’ignorer puisqu’il l’avait lui même dénoncé, avec photos à l’appui, durant la campagne pour les Municipales.

Rappelons-nous que le Maire avait promis un audit, qu’il s’est évidemment bien gardé de réaliser. En effet, lorsqu’on est aux affaires depuis près de 35 ans et que l’on a exercé des fonctions d’adjoint, il est compliqué d’expliquer que ce qui a été fait avant par ses amis ne tenait pas toujours la route.

Point d’audit. Par contre le Maire a fait déraper les frais de fonctionnement en 2014 dans l’euphorie de sa première année de mandat, puis il a fortement augmenté les impôts la deuxième année, rattrapé par la réalité.

Cette année, qui aurait dû sonner le retour à la raison, a vu une nouvelle hausse des frais de fonctionnement et un nouvel emprunt de 600 000€, alors qu’il ne s’est toujours pas attaqué à l’indispensable : la mise en sécurité de notre patrimoine, et les indispensables et obligatoires travaux pour l’accessibilité des bâtiments à nos concitoyens à mobilité réduite.

Que faire dans ces conditions : Un nouvel emprunt ? (et tant pis pour nos enfants et petits enfants)  Une nouvelle hausse d’impôts ? (compliqué politiquement, car trop visible : le coup de la baisse des dotations de l’Etat a déjà été utilisé)

Quel que soit le choix du Maire, il faut bien préparer le terrain et trouver un fautif. Ce sera donc le Maire précédent, qui n’aurait rien fait, si ce n’est maquillé sa prétendue incurie sous des couches de peinture.

La réalité est autrement plus complexe. Certes, nous avons reproché à Jean-Claude Richard d’avoir repeint en hâte les bâtiments publics du Beausset quelques mois avant les élections. C’était une erreur qui traduit un manque de considération pour l’Electeur qui se laisserait ainsi facilement influencer par les apparences. Mais la moindre des honnêtetés nous oblige à reconnaître ses réalisations, même si nous n’aurions pas toujours pris les mêmes options, et son sens des réalités. Celui-ci l’a conduit à réduire le « train de vie » de la Commune de 2% en 2013 en prévision des problèmes à venir que tout le monde connaissait à l’époque : baisse des dotations de l’Etat, pénalités pour défaut de logements sociaux… D’ailleurs, même M. Ferrero les avait évoqués en 2014, tout en n’en tenant aucun compte.

Ainsi le Maire n’a pas su apprécier la situation réelle de la Commune et a fait ses premiers choix de manière incohérente : réfection de ronds-points, embauches de personnel… Il tente maintenant de se dédouaner de son imprévision, mais nous ne sommes pas sûrs que les Beaussétans se laisseront prendre facilement à ses discours, surtout en regardant leur feuille d’imposition.

Il termine son édito par une remarquable note bucolique : « il fait beau et chaud, les cigales chantent ». Dormons donc tranquillement, mais qu’en sera-t-il lorsque la bise viendra… ?

Edouard Friedler pour le Beausset Rassemblé.

DEMISSION D’UN CONSEILLER MUNICIPAL

DU BEAUSSET RASSEMBLÉ.

 

Après plus de deux ans passés au conseil municipal du Beausset au service de nos concitoyens, François Gaxet a décidé de démissionner pour raisons personnelles.

Je tiens à le remercier pour le travail fourni, la grande disponibilité et l’esprit d‘équipe qu’il a toujours manifestés. Je sais qu’il continuera à nous apporter son concours.

C’est Pierre Rossano qui le remplacera, les autres colistiers placés avant lui ont dû renoncer pour raisons de santé ou manque de disponibilité temporaire.

Merci François et Bienvenue à Pierre.

 

Edouard Friedler pour le Beausset Rassemblé

 

AERODROME du CASTELLET.

 

Une enquête publique relative au projet de plan d'exposition au bruit (PEB) de l'aérodrome du Castellet sera conduite du 10 mai au 10 juin 2016, selon l'arrêté inter-préfectoral du 14 avril 2016.

Ce projet de PEB (que vous pouvez consulter ICI et ICI) est destiné à maîtriser l'urbanisation autour de l'aérodrome en limitant les droits à construire dans les zones de bruit et en imposant une isolation acoustique renforcée pour les constructions autorisées dans ces zones (Document d'urbanisme opposable annexé au PLU).

Vous pourrez consigner vos observations sur le registre d'enquête ouvert à cet effet à l'Hôtel de ville du Beausset les :

- jeudi 12 mai de 9h à 12h

- mercredi 25 mai de 14h à 17h
- jeudi 2 juin de 9h à 12h.

Pendant la durée de l'enquête, toute personne pourra en prendre connaissance à la mairie du Beausset aux jours et heures habituels d'ouverture des bureaux au public, ou à la mairie annexe du Plan du Castellet, siège de l'enquête, ou encore par mail à mairie.plan@ville-le.castellet.fr.

Un de nos lecteurs nous signale un article d’Aérobuzz.fr (http://www.aerobuzz.fr/aviation-generale/breve/vinci-airports-reprend-l) qui mentionne que depuis le 1° Avril 2016, c’est Vinci Airport qui est le gestionnaire de l’aérodrome pour une durée de 9 ans.

 

 

Edouard Friedler

 

Voeux 2016 d'Edouard FRIEDLER

 

   

   

 

Réunion publique du 6 novembre 2015 :

Parole aux Participants.

 

En complément à notre précédent compte-rendu et comme les Amis du Beausset Rassemblé s’y étaient engagés, nous publions la parole des Beaussétans qui étaient présents et qui ont été nombreux à s’exprimer. Cliquer suInterventions du public

Les opinions exprimées, parfois contradictoires, ont toutes droit à être entendues. Elles serviront à alimenter la réflexion des Elus du Beausset Rassemblé. Nous proposons à celles et ceux, présents ce jour-là ou non et qui souhaiteraient poursuivre cet échange, d’écrire à abr83330@gmail.com à l’attention de Pierre Rossano.

 

A la demande de certains des participants ainsi que de personnes empêchées ce jour là, nous publions un extrait des documents présentés le 6 novembre.

Vous trouverez ainsi le diaporama sur les finances municipales présenté par Edouard Friedler (cliquer ici) ; les cartes sur le doublement de la route Evenos-Le Beausset présentées par Marc Léonarduzzi (cliquer ici) ; les projets d’évolution du centre ville présentés par Vincente Chastel et Bruno Vadon (cliquer ici) ; les problèmes de garde d’enfants présentés par Clivy Valady (cliquer ici); ainsi que l’assainissement collectif et non collectif (SPANC) présenté par Gérard Perrier (cliquer ici)

 

 

 

Ce n’est plus un coup de semonce, c’est un séisme…

 

Au premier tour des Régionales, le Front national a réalisé un score au Beausset de 44,2% et de 42,5% dans Sud-Sainte-Baume, du jamais vu.

Les différents commentaires des pros de la politique justifient cette déroute des partis traditionnels par les événements dramatiques qui ont endeuillé notre pays, ou pire encore par l’attitude des électeurs qui se seraient « défoulés ».

Par contre pas un mot sur la pratique de nos Élus, pas un mot sur leur arrogance ou sur leur conception de la Démocratie.

Petit retour en arrière sur la situation locale :

2014 : élection municipale, Georges Ferrero réunit sur son nom 1224 voix et le FN 493.


2015 : élection départementale, la liste UMP (à l’époque) à laquelle participe Georges Ferrero en tant que candidat suppléant ne recueille déjà plus que 1056 voix et le FN 1319 au Beausset. Le mode de scrutin permet cependant d’ignorer le coup de semonce.

Quelques jours plus tard, une augmentation (réglementaire) de près de 30% des indemnités des Maires vice-présidents de Sud-Sainte-Baume est à l‘ordre du jour. Devant la défiance manifestée par les électeurs vis à vis de leurs Elus (nombre très élevé de bulletins blancs et vote important en faveur du FN), je demande à l’Assemblée d’envoyer un signe aux électeurs qui rencontrent de plus en plus de difficultés dans leur quotidien, et de leur dire qu’ils ont entendu leur message ; donc de renoncer à cette augmentation.

Les majorités de toutes les Communes de SSB votent sans hésiter cette augmentation !


2015 : élection régionale, la liste UMP devenue LR, dont la campagne locale est organisée par Georges Ferrero et une partie de sa majorité recueille seulement 923 voix, le FN 1687. Au Beausset la liste LR soutenue par le Maire se retrouve 20 points derrière le FN alors qu’au niveau de Sud-Sainte-Baume, la différence est « seulement » de 13 points.

Première constatation : faire ou refaire des ronds-points, embaucher son épouse, décider d’investissements lourds sans aucune explication ni concertation ne constituent pas une politique municipale. M. Espinet 2° adjoint a d’ailleurs déclaré (conseil municipal du 12 novembre 2015), alors que je demandais des explications sur un futur rond-point, que « je n’avais pas été élu, donc qu’ils faisaient ce qu’ils voulaient ». Il est clair que l’action inexistante des deux élus FN à la Commune n’a pas pesé dans le choix des électeurs. C’est bien ce manque de vision et cette attitude de mépris vis à vis des Beaussétans qui sont sanctionnés dans des proportions beaucoup plus importantes qu’ailleurs.

Deuxième constatation : on retrouve cette même attitude arrogante chez le Président Bernhard de SSB. Alors que les Oppositions lui reprochaient d’envisager de nouvelles hausses d’impôts locaux en 2016, il a balayé les objections en déclarant « que les citoyens étaient satisfaits et que cela se verrait au lendemain des élections ». Effectivement, entre cette déclaration qui date du 23 novembre 2015 et ce premier tour des Régionales, il ne se sera écoulé que 13 jours !

Arrogance et mépris encore dans le refus de donner des explications sur les lourds investissements prévus pour les quatre prochaines années et conclu d’un habituel « c’est à l’étude ». Ces investissements devraient tout de même amener notre dette à plus de 40 millions d’euros en 2020 !


J’entends chez des responsables politiques que ce sont les Electeurs qui se seraient trompés et qu’ils doivent se ressaisir (les Electeurs bien sûr et jamais les Elus). Eh bien non, il existe un véritable problème de fonctionnement des Conseils et de leurs prises de décisions et c’est bien cela que les Electeurs ont rejeté.

Je condamne sans réserve la philosophie et les positions politiques du FN. Elles sont basées sur la peur de l’autre, la peur de l’avenir et le repli sur soi, et elles proposent souvent des solutions tellement simples à des problèmes très complexes, qu’elles sont irréalisables.

Les Electeurs ont clairement envoyé un message à leurs Elus, en leur disant qu’ils ne supportaient plus cette manière de faire de la politique et d’utiliser leurs impôts.

Pour moi, la solution n’est pas dans un recours aux extrêmes, mais dans un rassemblement des Beaussétans autour des valeurs républicaines avec une équipe qui soit résolument au service de la population avec compétence et dans la transparence. Il est urgent de mettre en marche la démocratie locale. Celle-ci n’empêche en rien de prendre les décisions, mais les Beaussétans deviennent alors des acteurs concernés par leurs propres affaires.


Dimanche prochain, je ne voterai pas FN, mais je continuerai à travailler avec des personnalités de tout bord politique (autre que le FN), au service de tous les Beaussétans (sans aucune exclusive) sur les dossiers du quotidien.

Il est indispensable de réconcilier nos concitoyens avec la Politique. Et nous leur prouverons que la solution de nos problèmes ne se trouve jamais dans les extrêmes et leurs solutions radicales, mais dans la réflexion commune qui permet de mieux vivre ensemble !

 

Edouard Friedler.



GRAND SUCCES DE LA REUNION PUBLIQUE

DU 6 NOVEMBRE 2015 au BEAUSSET

 C’est dans une salle Azur archi-comble de plus de 200 personnes que les « Amis du Beausset Rassemblé »  ont tenu vendredi 6 novembre leur première réunion publique.

 

En introduction Edouard Friedler a fait le bilan de 18 mois de mandature de Georges Ferrero sous les angles budgétaire et fiscal. Il a clairement expliqué comment, avec un minimum de rigueur et de volonté d’anticipation, il aurait été possible d’éviter une hausse des taux d’imposition communaux, comme l’ont réussi 7 des 9 communes de Sud-Sainte-Baume.

 

Ensuite des Amis ou des Élus du Beausset Rassemblé ont présenté les principaux projets décidés par le Maire et/ou Sud-Sainte-Baume :

  • Une nouvel axe routier de Sainte Anne d’Evenos au Beausset  par l’Ancien chemin de Toulon à Marseille, les chemins de Pignet et Ste Brigitte.
  • Le devenir du peu de patrimoine foncier ou bâti encore disponible dans le centre ville, avec la transformation des jardins de l’Espace Mistral, rue Saint Louis en parking et la création d’une Maison Funéraire.
  • Un nouveau giratoire à l’emplacement des feux tricolores fonctionnant en orange clignotant.
  • Le coût exorbitant et non justifié du SPANC ainsi que celui de l’assainissement collectif, nettement plus cher qu’à Evenos et Saint-Cyr.
  • Le manque de places d’accueil en crèche.

 

L’assemblée a posé de  nombreuses questions et marqué sa vive réprobation sur certains de ces projets. D’une manière plus générale, elle a pointé le manque d’information et le flou qui entoure l’utilité de certains d’entre eux.

 

Dans quelques jours paraîtra un compte-rendu plus détaillé, assorti d’une synthèse des observations de la salle.

 

Taxe Ordures ménagères, Cour des Comptes et SITTOMAT

 

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES

Cour Régionale des Comptes de la Région PACA

 

24 septembre 2015

 

La Cour Régionale des Comptes de la Région PACA a relevé un certain nombre d’anomalies dans la gestion du SITTOMAT, syndicat mixte qui gère le transport et le traitement de nos ordures ménagères.

Le Beausset Rassemblé, estimant que les intérêts de nos concitoyens pourraient être lésés a décidé de.....

...voir tous les détails sur ce dossier en page "Nos démarches et interventions".

 17 septembre 2015

 

Pourquoi le Beausset Rassemblé ne soutient pas l’action du Maire contre les baisses des dotations de l’État.

 

 Georges Ferrero, nouvel Élu a augmenté de manière inconsidérée les dépenses de fonctionnement (de plus de 500 000€) ; il a sacrifié la petite provision qu’il avait prévue pour l’investissement (donc la préparation de l’avenir), la réduisant à 0€ !

Il connaissait très bien à l’époque les baisses de dotation de l’État qui étaient envisagées.

Tous les Français ont dû faire des efforts pour gérer la dette exorbitante de notre pays. Alors pourquoi les Collectivités Locales ne devraient-elles pas participer à l'effort national, en réduisant leur train de vie ?

La réponse de nos élus locaux a consisté en des embauches supplémentaires ainsi qu'en une augmentation de leurs indemnités (+ 30 % pour le président et les vice-présidents de Sud-Sainte-Baume).

 

Face à cette situation, le Maire a décidé de recourir, comme solution évidente, à une hausse d’impôts dans toutes les instances où il siège (Commune et Sud-Sainte-Baume) et où il s’est présenté comme suppléant (Département).

Il faut savoir que 2/3 des communes en France ont décidé de ne pas augmenter les impôts.

Devant cette inconséquence Le Beausset Rassemblé ne s’associera pas à cette manifestation, dont le but est de se dédouaner de sa mauvaise gestion devant la population.

 Edouard Friedler

 Clivy Valady

 François Gaxet

                        Au sujet de la formation des Élus.                  12 septembre 2015

 

Dans le cadre de la formation des Élus, j’ai participé le 11 septembre 2015 à une session de formation sur le thème du gaspillage des finances publiques et de la corruption, organisé par un centre de formation d’élus, agréé par le Ministère de l’Intérieur. La formation des Élus est un droit inscrit dans la loi ; il est clair que la gestion des collectivités territoriales étant une chose complexe il est indispensable de se former.

Le fait d’être Élu donne certes la légitimité mais pas la compétence !


Ce stage était tout à fait intéressant et devrait permettre à tous les Élus d’opposition ou de majorité d’améliorer le fonctionnement des collectivités locales, de réaliser des économies, voire d’éviter certaines dérives.


Parmi les nombreux cas étudiés, les formateurs ont parlé de Maires qui embauchaient leurs épouses comme directeur de cabinet (il semble qu’il y ait un second cas dans le Var).

Peut-être cela a-t-il déplu à notre Maire car il s’est plaint que j’avais demandé une formation très chère, alors que je réclame habituellement une meilleure gestion.


Pour information, vous trouverez mon bulletin d’inscription avec le tarif en cliquant sur le lien :

Formulaire d'inscription Formation Elus_
Document Adobe Acrobat 82.8 KB

Le coût de cette formation d’une seule journée se situe dans la norme. A titre d’exemple l’Institut Supérieur des Élus facture les stages pour une commune de notre taille 620€/jour et les formations se déroulent à Paris, ce qui occasionne d’importants frais de déplacement et d’hébergement.

 Le stage que j’ai suivi a eu lieu à La Seyne Sur Mer.

 

Le Maire a oublié de préciser qu’il avait également autorisé un de ses conseillers de la majorité à participer au stage. Mais seule ma participation semblait lui poser des problèmes financiers.

Il faut rappeler qu’en tant qu’élu, je n’ai jamais coûté le moindre euro à la collectivité, tant en indemnité qu’en tout autre frais.

 

Enfin si vous regardez le 19-20  de FR3 Toulon du 11 janvier (lien France3),  vous pourrez peut-être comprendre la cause de la nervosité dont a fait preuve le Maire.

 

Bonne lecture.

 

Edouard Friedler

Des Beaussétans vont enfin être mieux logés !

                                                                                                                               Septembre 2015

J’ai assisté hier jeudi 3 septembre 2015 à l’inauguration du hameau de logements aidés à l’entrée du Beausset, par M. le Maire du Beausset Ferrero, Mme la Conseillère départementale Samat, ainsi que les responsables de Var Habitat.

Nous avons visité un T4 bien conçu, dans un ensemble qui m’apparaît réussi et qui constitue une première réponse tant attendue par nos concitoyens mal logés.

 

Cette inauguration m’inspire deux réflexions :

La première est une satisfaction. L’allée qui mène à ces logements porte le nom de Marcelle Drutel du nom d’une écrivaine française de langue provençale et qui a eu une vie très riche de femme libre et engagée. Il s’agit d’une proposition que j’avais défendue en Conseil Municipal sur une idée de l’association « Escolo deis Agasso Galoio ».

 

La deuxième me laisse un peu plus perplexe. Le Maire n’a pas eu un seul mot pour son prédécesseur JC Richard qui a monté ce projet. Il s’est glorifié de l’opération, alors qu’aux affaires depuis plus de trente ans, il a participé aux municipalités qui ont refusé de construire des logements sociaux, préférant faire payer aux contribuables des pénalités !

Mentionner l’action de son prédécesseur aurait eu un certain panache. Dommage d’avoir laissé passer l’occasion !

 

Voir l'article de Var Matin sur la page "Dans les médias"

 

Edouard Friedler

Août 2015

Réflexion sur la vidéo "Révolution dans la police municipale de Béziers" (sur le site le-beaussetan.com)

Préambule:

Suite à la diffusion sur le site Internet ‘le-beaussetan.com’ de la vidéo  « Révolution dans la police municipale de Béziers », certains ont pu se demander si nous partagions la position du maire de Béziers du fait que des Interviews d’Edouard Friedler ont été réalisées par ce site. Vous trouverez ci-dessous la réponse du Beausset Rassemblé que ‘le-beaussetan.com’ a bien voulu publier (ici).

Nous remercions les médias qui parfois référencent ou diffusent nos comptes-rendus, analyses et articles et qui parfois même réalisent des interviews des élus mais ils conservent, pour le reste, une ligne éditoriale qui leur est propre.

Nous tenons donc à rappeler que les élus du Beausset Rassemblé et l’association ‘Les Amis du Beausset Rassemblé’ ont toujours été et continuent d’être totalement indépendants des médias quels qu’ils soient.

Rappelons que l’association ‘Les Amis du Beausset Rassemblé’ a mis en œuvre, dès le début, ses propres moyens pour  communiquer avec la population de manière parfaitement libre et indépendante : le site Internet ‘lesamisdubeaussetrassemble.org’,  la Lettre d'Information et le courrier électronique ‘abr83330@gmail.com’.

---------------------------

L'analyse d'Edouard Friedler:

 La mise en ligne en bonne place de la vidéo montrant le maire de Béziers remettre un drapeau à sa police municipale appelle une réflexion de ma part en tant que citoyen et élu.

 

Mêlant le symbole du drapeau tricolore auquel nous sommes tous attachés et le légitime besoin de nos concitoyens d’être protégés, le maire de Béziers se livre à un exercice d’antiparlementarisme et de démagogie qui sont les ingrédients habituels de l’extrême droite.

S’adressant aux policiers, il parle « des lois qu’on leur impose ». En France les lois (que l’on a le droit de trouver adaptées ou non) sont votées par les parlementaires élus démocratiquement et sont le plus souvent contrôlées par le Conseil Constitutionnel, garant de notre Constitution.  Elles ne sont donc pas imposées, mais décidées par les représentants du Peuple, sauf à rejeter ce système. Mais alors, par quoi le remplacer ?

 

La suite du discours est extrêmement musclée. Le maire explique qu’il y a des zones de non droit en France ; ce qui est malheureusement une réalité.

La solution proposée, même si elle peut séduire certains, est totalement irréaliste. Il suffirait d’avoir de nombreux policiers bien armés et motivés pour résoudre la question.

 

A problème complexe, solution simple et évidente. On retrouve là encore la marque de l’extrême droite.

 

La surveillance par des forces de police nationale et municipale est certes indispensable. Mais ce  n’est qu’une des mesures à mettre en place.

 

Ce problème devrait mobiliser l’ensemble du pays au lieu de le diviser. Comment ne pas se rendre compte que l’urbanisme, l’emploi, les conditions de vie, l’éducation, font entre autre partie de la solution. Que les partis politiques (il n’y a pas que l’extrême droite) se servent de cette situation pour leurs intérêts électoraux est à mon sens irresponsable et inconvenant.

 

Edouard Friedler conseiller municipal et communautaire

« Le Beausset Rassemblé »

LETTRE OUVERTE au Maire du Beausset

suite à publication "Beausset Mag" fin juillet 2015

------------------

LE BEAUSSET RASSEMBLE

                                                                                                             Le Beausset, le 8 août 2015

 

Objet: Lettre ouverte 

Respect de l'expression des Elus non majoritaires.

 

Monsieur le Maire,

 

Vous nous avez adressé le 22 janvier 2015 un courrier électronique nous donnant "le 5 février, termes de rigueur" pour vous adresser notre contribution à la revue municipale, "Le Beausset Mag". Vous ajoutiez : « passé cette date du 5 février, il ne nous sera malheureusement pas possible d'intégrer vos écrits".

 

Alors que nous avions strictement respecté vos exigences, nous constatons que notre tribune a été publiée 6 mois plus tard, fin juillet 2015, nous mettant en décalage avec la situation locale.

En juillet 2015, peut-on penser un seul instant que nous aurions rédigé cette tribune sur le recrutement de votre épouse!


En effet :

  • vous avez depuis augmenté les impôts, suite à votre imprévoyance en matière budgétaire en 2014.
  • vous engagez des travaux qui ne correspondent pas aux besoins des Beaussétans, tels que la réfection de ronds-points.
  • vous ne proposez pas de solution pour l'accueil des gens du voyage, problème qui empoisonne le quotidien de nos concitoyens.

Voilà, entre autres ce dont nous aurions parlé, si vous aviez respecté la liberté d'expression des groupes non majoritaires plutôt que de la court-circuiter ainsi par l'utilisation d'un procédé particulièrement déloyal que les Beaussétans apprécieront à sa juste valeur!

D'ailleurs, même l'article sur l'embauche de votre épouse n'aurait pas eu la même teneur, suite à l'avis que nous ont donné par la suite plusieurs juristes spécialisés dans le droit pénal.

 


Je vous rappelle que l’expression de l’opposition est garantie par la loi 2002-276 du 27 février 2002 ainsi que par le Code Général des Collectivités Territoriales, article L.2121-27.

 

Nous vous demandons avec la plus grande insistance que cette grave atteinte aux droits de l'opposition ne se reproduise plus et que vous respectiez la loi et les règlements, aussi bien dans leur lettre que dans leur esprit.

 

Sentiments républicains.

Edouard FRIEDLER.

Clivy VALADY.

François GAXET

 

copies : Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux

               Var-Matin

               La Provence

               Les Amis du Beausset Rassemblé

 

Quatorze mois après les élections, voici notre premier journal

Ce journal distribué dans les boîtes à lettres des Beaussétans est le premier document papier réalisé depuis les élections de mars 2014.

Nous tenons donc à rappeler que nous sommes totalement étrangers à la diffusion d'un tract anonyme en mai 2015 au Beausset.

.....suite de la première page

Questions posées par Le Beausset Rassemblé à M. le Maire en vue du prochain Conseil Municipal du jeudi 4 juin 2015


Première question.

Elle concerne les deux groupes de gens du voyage.

 

Tout d’abord, l’urgence de la gestion du problème aujourd’hui.

Nous souhaitons savoir si vous avez été prévenu de leur arrivée, notamment de celle du groupe des Evangélistes qui est stationné derrière le Collège.

Quelles mesures avez-vous prises pour assurer la salubrité publique (évacuation des eaux usées, des effluents des sanitaires et enlèvement des ordures ménagères) et leur fournir l’eau et l’électricité dont ils ont besoin, ainsi que pour organiser le paiement de ces services auxquels ils ont droit.

En dehors de la gestion immédiate de ces regroupements que vous devez assurer, je vous rappelle que après études, concertation, demandes d’observations des collectivités locales, des prescriptions ont été arrêtées.

Les Communes et les Intercommunalités concernées en ont été prévenues le 22 janvier 2012 et un délai de 2 mois a été prévu pour permettre à ces instances de délibérer.

Trois ans plus tard, non seulement il n’y a aucun résultat, mais à notre  connaissance, aucun projet n’est activé que ce soit au niveau de la Commune ou de l’Intercommunalité.

Vous n’êtes pas responsable du passé, et on peut vous accorder que vous ayez été pris de court en 2014 ; par contre, il est difficilement admissible qu’aucune mesure dans la résolution de ce problème, que l’on sait se reproduire chaque année, n’ait été prise par vous-même ou par l’Intercommunalité dont vous êtes le premier Vice-président.

Le plan d’accueil donne l’obligation aux communes de Sanary, Saint-Cyr, Bandol, La Cadière et Le Beausset de prévoir deux aires de passage de 30 places et une aire de grand passage de 150 places. Ce n’est pas au Beausset seul de supporter les charges liées à ce devoir des cinq villes.

Cette charge a un coût pour les collectivités malgré l’aide de l’Etat ; les Gens du Voyage sont nos concitoyens : ils ont des droits et dans une République on doit respecter les droits de tous les citoyens quel que soit leur mode de vie. L’absence de mesures a pour conséquence malheureuse de générer des conflits avec les citoyens sédentaires. Il est d’autant plus urgent d’agir que l’on voit apparaître un peu partout en France, de dangereux réflexes de rejet visant telle ou telle partie de la population.

Le Beausset Rassemblé vous demande donc d’étudier sans délai la mise en conformité de notre Commune et de notre Intercommunalité sur ce sujet.

Prenez vos responsabilités, nous sommes prêts à nous y associer et à vous soutenir.

 

Deuxième question.

Elle concerne la création de places supplémentaires en crèche.

 

Nous souhaitons connaître les décisions que vous envisagez de prendre ainsi que le délai de leur application.

 

Troisième question.

Elle concerne nos concitoyens à mobilité réduite.

 

Nous avons constaté dans le budget primitif qu’il n’y a pas de projets clairement identifiés pour améliorer leur vie quotidienne, notamment l’accès aux services publics en particulier à la Mairie qui est la Maison de tous les citoyens.

Nous constatons également que vous n’avez jamais réuni la commission municipale « handicap » en 14 mois de mandature.  

Le Beausset Rassemblé vous demande de le faire dans les plus brefs délais.

INTERVIEW D'EDOUARD FRIEDLER du 16 AVRIL 2015

 

Edouard Friedler a été interrogé sur les décisions prises lors du dernier conseil municipal et du dernier conseil communautaire SSB:

 

-augmentations d'impôts

-collectivités qui vivent au-dessus de nos moyens

-des dépenses inutiles sur des ronds-points existants

 

Vous pouvez visionner le film de cette interview

sur le site le-beaussetan.com en cliquant ici

 

Interview d'Edouard Friedler du 5 mars 2015


Edouard Friedler a été interrogé sur plusieurs sujets de l'actualité récente au Beausset et dans Sud Sainte Baume (la crèche, le dérapage des frais de fonctionnement, le coût du SPANC, etc.).

Vous pouvez visionner le film de cette interview

sur le site le-beaussetan.com en cliquant ici

 

Lundi 12 janvier 2015

Les premiers voeux du Maire Georges Ferrero

 

Ce lundi 12 janvier, le Maire présentait ses vœux à la population ; entouré de trois maires de Sud-Sainte-Baume (sur huit) dont le président M. Bernhard, d’une bonne partie de son Conseil Municipal et des représentants des corps constitués. Mme Pons, député, était excusée.

 

Après un long discours introductif, nous avons eu droit à un diaporama de 186 clichés qui retraçait les neufs premiers mois de la mandature.

Cela ressemblait fort au bilan d’un Comité des Fêtes plutôt dynamique et d’un service d’entretien des chemins.

Aucune mention de l’avenir, aucun projet structurant de long terme, rien sur l’extension de la crèche parentale qui devait être une de ses priorités : une vision au jour le jour.

 

Puis le Maire nous a déclaré « qu’il ne s’en sortait pas » et qu’il avait besoin d’un directeur de cabinet. Ecoutez son discours sur le sujet en cliquant sur le lien suivant http://youtu.be/-RnREk5kaJs, afin de mieux saisir son argumentation.

 

Après avoir fait déraper les frais de fonctionnement de plus de 600 000€, voilà que le Maire décide de créer un nouvel emploi.

 

L’aurions-nous fait si nous avions été élus ?

 

Non, et ce pour deux raisons :

  • les services municipaux recèlent en leur sein des fonctionnaires ayant les compétences et le sens du service public requis pour assurer cette mission ;
  • Mme la Receveuse-perceptrice du Beausset avait mis en garde le 15 septembre le Maire sur le niveau élevé et alarmant de la masse salariale.

 

Les Électeurs (et contribuables) auront d’autant plus de difficulté à accepter cette dépense "de confort", alors que les subventions de l’État sont appelées à baisser et que l’on demande à chacun de faire des efforts ! (nous vous communiquerons la charge nouvelle que cela représente pour la Commune dès que nous en aurons connaissance).

Nos jeunes diplômés au chômage apprécieront sans doute la déclaration du Maire, « qu’après avoir beaucoup cherché, il n’a trouvé personne à la hauteur ».

 

Eh bien oui, …. ils ont osé !

 Mme Ferrero nous a été présentée

comme la nouvelle directrice de cabinet du Maire.

 ------------

 

Dans ce contexte, les Élus du Beausset Rassemblé continueront à rester au service des habitants du Beausset, en assumant avec leurs peu de moyens une vigilance qui restera constructive chaque fois que le Maire leur en donnera l’occasion.

 

Pour nous aider dans notre travail quotidien, vous pouvez faire suivre ce message à votre carnet d’adresses, inciter vos amis qui seraient intéressés à s’inscrire à notre lettre d’information en envoyant un courriel à "abr83330@gmail.com" ou en adhérant à l’association.

 

Enfin, votre point de vue nous intéresse. Rendez-vous sur le forum http://forumcitoyenbeausset.forumactif.org/t29-surprise-lors-des-voeux-du-maire pour donner votre opinion. Votre avis de Beaussétan et de contribuable est important. Exprimez vous.

 

Les Élus du Beausset Rassemblé vous présentent leurs meilleurs vœux  pour l’année 2015, à vous-mêmes, vos proches et oeuvreront bien sûr pour Le Beausset.

 

Edouard Friedler pour le Beausset Rassemblé.

 


Le Conseil Communautaire Sud Sainte Baume du 15 décembre 2014 a (encore) démontré que certains n'avaient pas compris que la loi sur les conseils communautaires avait changé (loi de mai 2013).

En effet les oppositions siègent désormais dans ces conseils en fonction des votes recueillis lors des municipales 2014 et ce, non pas pour se taire et faire profil bas, mais pour pouvoir participer au débat démocratique et ainsi représenter leurs électeurs.

Oui, les temps ont changé et un minimum de transparence est désormais attendu vis à vis de tous les électeurs dont ceux qui n'ont pas voté pour les majorités. En quoi cela serait-il choquant?

Compte-rendu de ce Conseil ICI

 


COMMENT ADHERER A L'ASSOCIATION ?

En téléchargeant et en remplissant le formulaire d'adhésion ci-dessous à envoyer à l'adresse figurant au bas du bulletin.

La cotisation est fixée à 10 euros.

Bulletin d'adhésion ABR.pdf
Document Adobe Acrobat 26.8 KB